La motivation en classe

Partager sur :

La motivation en classe, qu'elle soit liée à la pratique d'une langue étrangère ou non, reste une problématique à laquelle nous nous heurtons plusieurs fois dans nos carrières d'enseignants.

Alors comment faire pour donner envie à nos apprenants d'aller plus loin, d'apprendre sans que l'apprentissage ne soit subi et d'aller au contact de la langue ?

Voici quelques astuces !

 

 

Proposer des activités ludiques d'apprentissage 

La ludification a pris une place conséquente dans les apprentissages :on trouve un nombre incroyable de ressources en ligne pour donner un nouveau souffle à des activités traditionnelles ! Cela ne veut pas dire que ces activités doivent venir remplacer toute notion d'apprentissage structurel plus sérieux, mais elles peuvent venir appuyer l'acquisition de nouvelles notions.

Si par exemple on aborde une notion grammaticale nouvelle avec la classe, on peut imaginer une activité d'application qui puisse être proposée sous la forme d'un jeu. 

Exemple : 

Je travaille sur le subjonctif avec mon groupe d'apprenants. Après une découverte de cette nouvelle notion, la réalisation de plusieurs exercices d'application et leur correction, je peux proposer à la classe de réaliser un jeu de cartes collectif. Dans ce cas, une moitié de classe écrira sur des morceaux de papier des débuts de phrases qui impliquent une utilisation du subjonctif ou de l'indicatif, comme « je ne pense pas que ; il est impossible que ; il n'y a pas de raison que, il est certain que, il va de soi que, etc. »

Pendant ce temps, l'autre moitié de la classe rédige des fins de phrases commençant soit par l'indicatif, soit par le subjonctif, comme « il soit nécessaire de travailler dur, nous vivons dans un monde idéal, les voyages forment la jeunesse, etc. »

Ensuite, lorsque les cartes sont rédigées, inviter le groupe 1 à retourner une première carte et à lire le début de la phrase et le groupe 2 à faire la même chose.

Si la proposition obtenue est « je ne pense pas que nous vivons dans un monde idéal », vérifier avec les apprenants si la forme indicative est correcte. Dans ce cas, elle ne l'est pas et devrait être subjonctive. Inviter les apprenants à donner la solution à l'oral, qui serait ici « je ne pense pas que nous vivions dans un monde idéal » et alimenter une petite discussion autour de cette phrase. 

*** Si ce type d'activités vous plaît, n'hésitez pas à consulter nos idées pour la classe pour les niveaux A1, A2, B1 et B2. Vous y trouverez d'autres idées ludiques !

 

Travailler avec des documents authentiques

Il est largement possible d'utiliser des supports authentiques en provenance de pays différents ! 

Penser à des activités pratiques sur des sites internet utilisés dans les pays francophones (pour l'enseignement du FLE), comme la SNCF pour pratiquer la réservation de billets de train par exemple. On peut également se rendre sur les sites de restaurants pour y étudier des menus, découvrir la typique d'autres pays et élargir ses horizons culturels.

*** Il n'est pas possible de proposer de liste exhaustive de ces sites ici, mais faites un sondage auprès de vos collègues pour échanger des idées !

 

Utiliser la vidéo comme levier

 

 

Les publicités amusantes, les vidéos avec une chute inattendue, les courts métrages : les ressources vidéo se présentent sous différentes formes... Utiliser des supports vidéo comme leviers de motivation est possible, en ciblant les centres d'intérêt des apprenants, en proposant des contenus adaptés, humoristiques de temps, etc. Sélectionner des supports vidéo pour pratiquer à la fois la compréhension orale et engager les apprenants dans une discussion, c'est très utile !

Dans nos dossiers thématiques pour les niveaux B1 et B2, nous vous proposons toujours deux vidéos pour pratiquer la compréhension orale. C'est donc à vous de choisir laquelle est la plus appropriée dans votre contexte. Nous vous proposons également une série de questions sur chaque vidéo, que vous pouvez modifier, agrémenter, etc.

 

Éveiller la curiosité 

 

 

Nous avons de la chance, nous naissons curieux ! À nous d'entretenir cette curiosité, de la maintenir en nous et aussi dans la classe. Dans un article publié par Thot Cursus en 2014, 8 principes sont proposés pour éveiller la curiosité des apprenants : 

«

  1. Anticiper le raisonnement des élèves
  2. Relier le questionnement aux résultats d’apprentissage
  3. Poser des questions ouvertes
  4. Poser des questions auxquelles il faut répondre
  5. Incorporer des verbes d’action qui invoquent les niveaux les plus élevés de la taxonomie de Bloom
  6. Poser des questions qui élargissent la conversation afin d’inclure les autres élèves
  7. Garder les questions neutres
  8. Donner ou allouer un temps de réflexion suffisant

»

Cela nous donne de quoi méditer, vous ne trouvez pas ? Si vous souhaitez lire l'article en entier, c'est par ici. On y trouve également d'autres liens vers des exemples pratiques, dont un guide sur l'art de questionner.

 

Proposer des travaux de groupes

 

 

Seul, c'est bien. À deux c'est mieux ? 

Les travaux de groupes favorisent la prise en compte d'autres points de vue : parce que l'on travaille avec deux cerveaux différents, on peut parvenir au même résultat par le biais de différentes stratégies. C'est justement ce qui rend les travaux de groupes intéressants ! Découvrir l'autre et apprendre par l'autre est un processus enrichissant, qu'il faut pouvoir encourager dans tous les apprentissages.

Dans nos dossiers thématiques, nos idées pour la classe et même dans certaines fiches langue et ressources numériques, nous avons incorporé de nombreuses activités à réaliser en binôme ou par petits groupes un peu plus conséquents.

 

Monter un projet de mobilité

 

 

 

 L'agence Erasmus +, ça vous dit quelque chose ? Il s'agit d'une agence européenne qui pourrait subventionner votre futur échange scolaire avec un pays partenaire ! Des informations sont disponibles en cliquant ici. Si vous souhaitez apporter un peu de concret à l'apprentissage d'une langue étrangère, il est très utile de proposer un échange scolaire à vos apprenants et de les mettre en contact direct avec d'autres apprenants issus d'une culture et d'un pays différents.

Pour discuter avec d'autres enseignants du monde, il y a aussi, si votre pays fait partie du réseau, la plateforme IF Profs !

 

Et vous, quelles sont vos idées pour augmenter la motivation chez vos apprenants ? Postez vos réponses sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.